Les arnaques des petites annonces

Informations, Infos 21 juin 2019

À l’heure où le nombre d’utilisateurs de nos petites annonces croît, il s’avère toujours utile de rappeler quelques règles et précautions d’usage. Il y réside toujours des risques et des dangers à ne pas sous-estimer. En effet, nous avons déjà tous eu affaire à un monsieur X ou une madame Y nous promettant des paiements par chèque, par Moneybookers, ou autre, avec des explications assez confuses. C’est un fait, plus notre communauté s’accroit, plus le nombre d’arnaques croit lui aussi, hélas !

Oeil

Ouvrons l’oeil et analysons quelques manières de faire des arnaqueurs.

1. Le principe des arnaques

C’est l’évidence même, mais le principe de base des arnaques est -roulements de tambour- de nous arnaquer ! Et comment ? En tentant de nous convaincre de transférer de l’argent par le biais de moyen de paiement peu sécurisé. Car contrairement aux dires des escrocs, les transferts à l’international sont assez peu fiables et sont encaissables aisément. Le comble, dans certains pays, il suffit de connaître le nom de l’expéditeur et/ou d’avoir un complice dans une agence. Le code secret et le justificatif d’identité ne sont pas systématiquement exigés ou peu fiables. Ces transferts sont donc à réserver essentiellement aux virements entre proches. Fuyons les transactions à l’international avec des inconnus. Leur terrain de chasse, les sites de rencontre et les petites annonces, nous n’y échappons pas même si nous nous forçons d’en limiter l’impact.

2. Une vigilance constante

Maintenant que nous connaissons leurs manières de faire et leurs démarches, il est crucial de repérer les dangers. Pour cela, la meilleure défense est la vigilance et l’entraide de notre communauté, que cela soit pour les vendeurs ou pour les acheteurs, peu sont épargnés. Effectivement, même nous, ne pouvons pas repérer et identifier tous les faux. Néanmoins, nous gardons l’oeil.

Homme de profil

Méfiance est mère de sureté, on ne vous l’a jamais dit ?

A. Leurs failles

Et oui, ces individus, pratiquant les arnaques en masse, ne sont pas infaillibles. Les signes avant-coureurs sont souvent assez grossiers. Le premier est le plus flagrant. Il s’agit de la mauvaise maîtrise de notre chère langue française. Les fautes d’orthographes pullulent à foison, les expressions que l’on y retrouve sont parfois peu employées en France. Les textes envoyés sont souvent copiés/collés, de ce fait les erreurs sont encore plus récurrentes. Si jamais, un échange se tient entre le potentiel escroc et vous, il est bon de prêter une attention particulière aux réponses de sa part. En effet, si celles-ci se font parfois évasives, voire décalées en rapport avec la question posée, c’est un présage supplémentaire d’arnaque. De même, ces échanges laisseront des traces d’incohérences flagrantes, tels les noms, les dates, l’objet de la transaction, etc., la liste peut être longue. Enfin, ils chercheront sans cesse à se justifier par de longs pavés, usant de fourberies pour vous convaincre de céder à leurs demandes. Néanmoins, ils s’adaptent et apprennent de leurs erreurs.

Papier stylo ecrire

Des fautes et une formulation approximatives sont souvent les signes trahissant un escroc.

B. Leurs pièges

Reconnaitre les escrocs via leurs différentes failles est la première tâche à effectuer, mais ne suffit pas. Il faut connaitre et reconnaitre leurs pièges.

Nous sommes vendeurs
L’individu, par le biais de scénarios dignes du prochain James bond, tente de nous convaincre de lui faire confiance. Ainsi, il peut, sans vergogne, nous persuader d’envoyer le bien alors même que nous n’avons encaissons aucun paiement. Pour cela, il n’hésite pas à nous transmettre de fausses pièces justificatives prouvant son paiement, et fait même intervenir de faux banquiers, douaniers, etc. En bref, il ne peut régler dans l’instant et nous demande de lui débloquer la situation. Méfions nous en général aussi des livraisons à l’étranger.

Nous sommes acheteurs
Nous nous retrouvons face à une annonce qui nous intéresse, elle présente un produit intéressant et à un prix attractif. Néanmoins, il s’avère qu’elle ne se trouve être qu’une copie d’une autre annonce réelle. Le contenu avec les textes et photos est plagié, ou les photos sont celles du site marchand d’origine, mais avec un prix bas défiant toute concurrence. Les démarches sont ensuite souvent identiques. L’escroc fait participer de faux intervenants et sous couverts de contretemps administratifs, physiques ou autre. Le piège s’installe. Pour soit-disant l’aider, nous devons donc, à sa demande, envoyer un mandat à un service douanier ou un organisme quelconque de toute urgence. Il nous propose de déduire par la suite ce montant du solde de notre paiement. Chose à ne pas faire. Le piège se referme sur nous.

Ordinateur main ecrire

Derrière son écran, il peut être facile de se retrouver face à un vil truand.

3. Les modes de paiement à fuir

Cette fois-ci pas d’hésitations à avoir, certains modes de paiement sont à éviter au maximum. Ils sont, en effet, relativement peu protégés et sont les terrains de jeu des escrocs qui sont légions à les employer. Donc, rien de bien compliqué, il faut imposer son mode paiement, sécurisé bien entendu. Dès que le potentiel acheteur propose un autre type de transaction, renseignons nous auparavant. En général, il vaut mieux ne jamais utiliser ces modes de paiement, surtout si nous ne connaissons pas la personne. Navré, la liste est longue, tant les arnaques sont légions, mais la voici :
Western Union, AlertPay.com, anypay.com, AuctionChex.com, BillPay.ie, Billpoint.com, ecount.com, cardserviceinternational.com, CCAvenue, ecount, e-gold, eHotPay.com, ePassporte.com, EuroGiro, FastCash.com, Google Checkout, gcash, GearPay, Goldmoney.com, graphcard.com, greenzap.com, ikobo.com, Liberty Dollars, Moneygram.com, neteller.com, Netpay.com, paychest.com, Payko.com, payingfast.com, paypay, Postepay, Qchex.com, rupay.com, sendmoneyorder.com, stamps, Stormpay, wmtransfer.com, xcoin.com, moneybooker, le service mandat cash de la poste.
Néanmoins, la principale arnaque est celle via Paypal. On souhaite acheter un bien, le vendeur prétextant sa crainte d’avoir affaire à une arnaque, nous demande d’effectuer la transaction via Paypal. Avec empressement, on accepte. Le vendeur nous envoie donc un lien pour effectuer le règlement, nous voilà arnaqués. En effet, le site sur lequel nous atterrissons n’est qu’une pâle copie du vrai, créée tout spécialement par le fraudeur. Il est également important de rester vigilant quant à l’adresse utilisée par l’escroc : vous allez faire le paiement à l’adresse mail donnée, vous allez recevoir un mail de Paypal vous demandant confirmation, et vous acceptez. Puis, vous vous rendez compte que l’adresse était “@paypa1.com” et non “@paypal.com”. La différence est tellement subtile que l’arnaque est très courante. Il en va de même lorsque vous recevez un mail, clamant que vous venez d’avoir un remboursement d’impôt et qu’il faut cliquer sur un lien vous dirigeant vers le site de la DGFIP (c’est du vécu) SAUF que si vous remarquez bien l’adresse mail, il n’y a rien d’officiel là dedans. L’expéditeur sera affiché “impots.gouv.fr” mais si vous cliquez dessus vous vous apercevez qu’il s’agit d’une adresse complètement différente, du style “bentitobentito3@icloud.com”. Dans ce cas, ne cliquez pas. Vous pourrez même reporter le mail frauduleux sur ce lien. Il s’agit donc de rester attentif à certains mails que l’on reçoit, surtout si celui-ci semble trop beau pour être vrai.

4. Les bons réflexes

N’oublions pas, nous formons une communauté et à l’heure où la communication n’a jamais été aussi efficace, il est bon de s’entraider. Tenons nous donc mutuellement informés de la moindre tentative, cela peut rendre service. Si néanmoins, un doute réside, il est possible de le signaler ou de s’informer sur le site du gouvernement dédié aux arnaques.

Homme triste larmes

Cessons de faire couler ces larmes et adoptons les bons réflexes au plus vite.

41 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Comment blanchir une chemise

Conseils, Infos 27 mai 2017

Avec l’arrivée des beaux jours, vous vous êtes décidé à faire un petit tri dans votre beau dressing et de vendre dans nos petites annonces quelques unes de vos plus belles pièces dont hélas vous vous êtes lassé. Et là, catastrophe sur catastrophe, vous tombez sur vos chemises blanches autrefois si éclatantes qui sont toutes devenues ternes, grisâtres voire jaunies par le temps. C’est un fait, un vêtement blanc a besoin qu’on l’entretienne régulièrement afin de conserver au plus longtemps sa blancheur immaculée. Toutefois il n’est pas une une fatalité, nous allons vous redonner quelques astuces (parfois de grand-mère) afin de conserver et de restaurer au mieux la pureté du blanc de vos chemises et n’ayons pas peur de vos autres vêtements blancs.

dressing

Tout d’abord, avant de vous lancer à corps perdu dans vos tentatives de blanchiment, la première astuce qui pourrait sembler évidente mais que l’on a tendance à oublier est de conserver ses vêtements blancs à l’abri de la lumière quand ils viennent de subir un des traitements suivants. De même, il est bon de laver votre linge et de l’étendre en extérieur à l’air libre. Les soirs de gel pourront même améliorer le rendu de vos vêtements, c’est une solution simple et naturelle !

Un classique : l’eau de javel

Une des premières choses à laquelle on pense lorsqu’il s’agit de blanchiment est l’eau de javel. Nul n’est censé ignorer ses qualités naturellement blanchissantes. Vous pouvez effectivement l’employer, laissant tremper votre(vos) vêtement(s) en la diluant dans de l’eau à mesure de 100 ml pour 5 litres d’eau, pas plus car la javel pourrait avoir l’effet inverse de celui désiré en jaunissement d’avantage. De même elle est à proscrire absolument pour la laine qui risquerait de jaunir quasiment à coup sûr. Il est à noter que cette opération ne doit en aucun cas être régulière, l’eau de javel a tendance à abîmer la fibre du tissu si utilisée trop fréquemment. Par contre si il s’avère que votre belle chemise blanche a subi lors d’une lessive une déteinte d’un autre vêtement coloré, l’eau de javel est l’une des meilleures solutions dans ce cas. Les méthodes suivantes seront très souvent plus douces et plus respectueuses de vos si précieuses chemises.

Les méthodes à la machine

Pour les plus pressés, les plus fainéants, ceux n’ayant pas une âme charitable prête à donner de son temps et de ses mains pour blanchir leur chemise, pas de soucis voilà spécialement pour eux une bonne liste de techniques employables avec une machine à laver le linge :

  • Le citron : il s’agit de la plus naturelle, ce petit agrume très pratique déjà pour le ménage et pour rendre de l’éclat aux bijoux s’avère être également un bon allié pour son linge blanc. Ce bon remède de grand-mère qu’est le citron est un antioxydant, il va donc lutter contre l’acidité de la transpiration et permettre d’effacer certaines traces jaunes quelque peu disgracieuses. Pour la méthode, il y a deux façons de procéder : quelques rondelles dans un petit sac en toile (une chaussette propre fermée peut tout aussi bien faire l’affaire), ou ajouter du jus de citron dans le bac à lessive. Pour les mesures, adaptez suivant la quantité de vêtements que vous souhaitez raviver. Effectuez ensuite deux rinçages.
  • La levure : autre remède de grand-mère, rajoutez un sachet de levure chimique avec votre lessive habituelle, cette méthode aussi étonnante soit elle, permet de lutter contre les vêtements grisonnants.
  • L’eau oxygénée : lavez votre chemise à 95°en programme long avec de l’eau oxygénée dans le bac (à hauteur de 100 ml). La chaleur aura pour effet de libérer les propriétés blanchissantes de l’eau oxygénée. Ce moyen est excellent contre le jaunissement et permet de donner de l’éclat à un blanc devenu grisâtre. Attention toutefois à ne laver à ces températures élevées que des vêtements strictement 100% coton.
  • Le sel d’oseille ou acide oxalique : inodore et incolore, il est présenté sous la forme de poudre cristalline. Il a la particularité d’être très efficace contre les vêtements qui grisaillent. Il faut simplement verser une cuillère à soupe dans votre bac à lessive.
  • Les cristaux de soude : c’est une solution que l’on peut utiliser lors de chaque lessive pour obtenir un blanc plus blanc et des couleurs plus vives, il permet aussi de réduire les dépôts de calcaire dans votre machine. Pour cela, il faut ajoutez 125 ml de cristaux de soude à votre lessive.
laverie

Elle ne doit pas non plus être ravie de s’occuper du linge de son cher et tendre

 

Les méthodes à la main

Sachant que la plupart des techniques précédentes peuvent également être utilisées à la main, voilà quelques conseils supplémentaires pour les plus courageux qui par fierté et par bonté ne feront pas travailler les petites mains si charitables citées plus haut. Ces techniques vous l’aurez compris sont à employer avec nos mains, une bassine ou une baignoire et quelques autres ingrédients :

  • Le bicarbonate de soude : ajoutez simplement à l’eau de rinçage 500 g de bicarbonate de soude
  • Le citron : ajoutez à l’eau de rinçage le jus d’un citron à mesure d’un citron par litre d’eau. Le citron possédant des propriétés antioxydantes comme vu dans la partie précédente.
  • La lessive pour lave-vaisselle : aussi étonnant que cela soit, vous pouvez ajoutez à votre eau de lavage un peu de lessive pour lave-vaisselle (estimez une tasse en moyenne). Cette technique permet de rattraper les vêtements qui grisaillent.
  • Le perborate de sodium : il s’agit d’une poudre blanche composée à la fois de sodium et d’eau oxygénée (d’où son surnom de « eau oxygénée solide »). Elle est très efficace pour redonner son éclat au linge blanc grisonnant ou jaunissant. Pour blanchir le linge, laissez le tremper au minimum 2 heures dans de l’eau chaude à 40° en ajoutant du perborate de sodium à hauteur de deux cuillères à soupe pour 1 litre d’eau (l’eau chaude est primordiale pour cette opération car elle permet au perborate de sodium d’agir au mieux, vous pouvez aussi vous en servir en machine jusqu’à 60° avec votre linge en coton)
  • Le lait : cette technique est assez simple et permet de contrer le jaunissement du linge blanc au niveau des pliures et des coutures. Badigeonnez votre vêtement de lait et laissez sécher au soleil, une fois sec lavez le comme vous en avez l’habitude.
main

Pour récupérer la blancheur passée de ses chemises, la main est une formidable alliée.

Quelques conseils complémentaires

Plus haut en parlant de ne jamais tenter de blanchir un lainage avec de l’eau de javel, nous avons également aborder une question voisine à « comment blanchir une chemise ? » qui est celle de « comment blanchir une laine ? », pour cela nous allons vous donner quelques petits conseils supplémentaires techniques qui peuvent permettre de rattraper les vêtements qui grisaillent.

  • Vous pouvez déjà vous fier à l’eau oxygénée qui aura certes une action plus lente que l’eau de javel pour éliminer les jaunissements mais qui sera plus sûr et sans mauvaises surprises. Pour cela ajoutez 100 ml d’eau oxygénée à 5 litres d’eau et laissez tremper durant 3 à 4 heures.
  • Le bicarbonate : pendant une demi-journée faites tremper votre laine blanche jaunie dans de l’eau additionnée de bicarbonate à hauteur de 50 g par litre d’eau. Épongez ensuite la laine dans une serviette sans tordre puis faites sécher à plat.

Retenez aussi que les matières synthétiques ne supportent pas les hautes chaleurs, c’est pour cela qu’il est conseillé de bien lire les étiquettes avant toute opération (cf. notre guide d’entretien des vêtements), le coton lui au contraire supporte bien mieux les températures plus élevées mais avec parcimonie.

Chemise à col ouvert Hast

Et voilà le résultat, une chemise bien blanche comme au premier jour, prête à trouver un nouvel acquéreur.

Voilà que nos bonnes vieilles méthodes de grand-mère ont su rafraichir vos belles chemises et leur rendre leur candeur d’autrefois, vous êtes désormais prêts à les mettre en vente avec des photos leur faisant honneur à elles et à votre travail sur les petites annonces, enfin si toutefois l’envie de les conserver quelques temps de plus ne vous vient pas à l’esprit au final !

9014 vues au total, 13 vues aujourd'hui

Notre enquête sur les petites annonces mode pour homme

Infos 31 mars 2017

Cela fait désormais deux semaines que les petites annonces sont officiellement en ligne et ouvertes à tous. Autant vous dire que toutes les annonces publiées nous font grandement plaisir et que l’on se félicite de la variété des offres de ce nouveau service. Pour améliorer notre service et connaitre les habitudes de chacun en ce qui concerne les vêtements d’occasion, nous avons émis un court questionnaire au sein du « Carnet de route #3 ». Cela afin d’en savoir plus sur les usages en terme de ventes de vêtements d’occasion.

 bureau cafe macbook

Dans celui-ci, nous vous avions adressé plusieurs questions portant sur l’achat et la revente de vêtements d’occasion. Comme évoqué lors du dernier billet des petites annonces, nous sommes 57% à avoir déjà revendu des vêtements en ligne. Un pourcentage important mais qui s’explique notamment par le fait que Comme un camion regroupe des personnalités souvent déjà sensibilisées à la mode et ses pratiques. Un constat qui s’amplifie lorsque l’on constate que c’est plus de 88% qui ont déjà acheté des vêtements en ligne. Une proportion écrasante donc, qui confirme le besoin d’une plateforme en ligne spécialisé dans l’échange et l’achat de vêtements d’occasion pour hommes.

Graphique petites annonces

Dans ce bref questionnaire, nous vous avions également demandé quelles étaient vos plateformes favorites pour acheter et/ou vendre des pièces de seconde main. Sans surprise, c’est Le Bon Coin qui se place en haut du tableau avec plus de 60% des sondés qui affirment utiliser ce service. Ce succès s’explicite par la popularité de la plateforme française dans tous les domaines ainsi que le nombre impressionnant de ses utilisateurs. Pour certains cependant, il peut s’avérer quelque peu gênant de vendre un trench bichonné avec amour entre une roue de tondeuse et un calendrier Clara Morgane de 2014 (avis aux amateurs). Ensuite vient le célèbre site de vente aux enchère Ebay avec plus de 29% des suffrages exprimés. Une plateforme qui est particulièrement avantageuse pour les individus à la recherche d’une pièce que l’on ne trouve nulle part ailleurs. Un avantage qui devient une tare lorsque l’on tente de vendre une pièce tant il est difficile de se démarquer du choix pléthorique offert par le site. Dans le sondage, viennent ensuite les sites Vide Dressing (18%) et Vestiaire Collective (14%), deux sites de qualité qui s’adressent essentiellement aux femmes et plus récemment aux hommes.

graphiques sites petites annonces

On retrouve également dans ce questionnaire des anciens de Bob Le Liquidateur (10%). Les « vieux de la vieille » à qui nous espérons que cette refonte et ces nouvelles fonctionnalités les inciteront à poursuivre l’aventure avec nous. Quand aux membres du forum Comme un camion qui utilisaient ou utilisent encore le forum pour passer leurs petites annonces, ils sont bien évidemment toujours libres de le faire. Cependant nous ne pouvons que les inciter à poster préférablement sur les petites annonces, de sorte à donner plus de lisibilité et de visibilité à leurs diverses offres.

chaussures dressing boutique

Voici de quoi en savoir un petit peu plus sur les pratiques qui nous animent en terme de vêtements d’occasion. Par ces quelques chiffres, on constate qu’elles ne sont pas uniformes et que la vente de vêtements en ligne n’est pas encore démocratisée chez chacun d’entre nous. Nous espérons ainsi que les petites annonces pourront parvenir à étendre le riche univers de la mode d’occasion. De quoi faire un petit peu d’espace dans votre dressing ou de le remplir à moindre frais (c’est à vous de voir ;).

3904 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Lancement officiel des petites annonces

Infos 16 mars 2017

Après une petite poignée d’écrous à resserrer et quelques coups de polish à appliquer, nous avons, il y a une semaine de cela, lancé « les petites annonces » par Comme un Camion. Avant tout, nous souhaiterions remercier tous les utilisateurs qui ont pris le temps de nous écrire pendant la phase de beta. Leurs retours nous ont été précieux et ont permis de concevoir des correctifs ainsi que des projets de développements futurs. Car si la beta est terminée, ce n’est pas pour autant que notre travail s’arrête. En effet, nous allons poursuivre avec acharnement l’amélioration de ce service afin qu’il devienne de plus en plus agréable et intuitif pour tous !

bureau codage cafe

Depuis le lancement de la beta il y a un peu plus d’un mois, nous avons perçu un réel engouement pour ce nouveau service. En effet, ce ne sont pas moins de 300 nouveaux utilisateurs qui ont d’ores et déjà rejoint la communauté que formait les anciens de « Bob Le Liquidateur ». Depuis cette version d’échauffement, nous avons constaté la parution de 500 annonces dont certaines ce sont déjà conclues par de jolies ventes ! C’est pour nous la confirmation qu’il existe une vraie attente chez les hommes de petites annonces efficaces. Une plateforme regroupant des consommateurs désireux de faire alterner leur garde-robe et leurs styles sans pour autant vendre un rein sur le marché noir. Ce qui n’est pas une très bonne idée en soit.

homme cravate barbe

L’enquête que nous avions publiée dans notre carnet de route #3 nous a permis de faire plusieurs constats. En premier lieu, il semble que le fait de vendre des vêtements en ligne ne ce soit pas complètement démocratisé. Cela car c’est plus de 57% d’individus qui affirment ne jamais avoir revendu de vêtements en ligne. Vous êtes cependant beaucoup plus nombreux à avoir acheter des vêtements d’occasions, cela à hauteur de plus de 88%. Ainsi nous espérons que ce service puisse donner envie à plus d’internautes de mettre en ligne leurs vêtements plutôt que de les laisser se faner au fond d’une armoire. Pensons donc à ce chino, laissé à lui même dans une jungle de cintres à l’ombre du soleil et des balades bucoliques !

dressing homme annonces

Nous avons également pu constater une multitude de commentaires liée à l’ergonomie du site et à la navigation. Ces retours ce sont notamment portés sur la visibilité insuffisante des tailles, le peu de praticité offert par l’outil de recherche ou encore la durée d’expiration des annonces. Evidemment, nous sommes particulièrement attentifs à ces observations. Voilà pourquoi nous avons mis en projet plusieurs améliorations qui devraient rendre plus agréable l’utilisation des petites annonces.

  • Affichage de la taille sur les listes d’annonces
  • Affichage du prix barré correspondant au prix original de chaque produit sur les listes d’annonces
  • Optimisation du moteur de recherche
  • Création de la possibilité de mettre en favoris et de suivre les annonces coups de coeur
  • Intégration des tailles au moteur de recherche dès la page d’accueil
  • Passage au HTTPS pour plus de sécurité
  • Ainsi qu’une multitude de correctifs et de débogage en tout genre…

codage intensif

Voici donc pour le contenu d’une mise à jour qui ne saurait tarder et dont nous ne manquerons pas de vous tenir informé au fil du développement ! En attendant ces améliorations à venir, nous vous encourageons à nous faire tous les commentaires possibles et à partager ce site autour de vous. Plus d’utilisateurs, c’est plus de chance pour vous et pour les copains de vendre facilement et de faire des bonnes affaires. Une belle communauté donc qui on l’espère ne cessera de grandir autour d’un service qui est avant tout le vôtre.

3463 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Lancement de la version bêta

Infos 25 janvier 2017

En 2010, Bob le liquidateur a été le premier site de petites annonces de mode masculine. Un projet dont le fondateur de Comme un camion fut un des deux créateurs. Ce projet secondaire a bénéficié de moyens relativement modestes mais il a permis de valider l’idée qu’il y avait une vraie demande pour ce type de services sur le secteur de la mode masculine. Vous êtes plus de 7,000 à vous y être inscrits. Et c’est près de 10,000 annonces qui ont été publiées et des milliers de ventes ont été conclues par le biais de Bob.

article petites annonces beta

Qu’est ce qui va changer ?

Le projet est à présent repris et intégré à Comme un camion. Un site fréquenté chaque mois par plus de 500,000 personnes. Ce service de petites annonces va ainsi bénéficier d’une exposition beaucoup plus importante : plus d’inscrits, plus d’annonces, plus de ventes. Mais il va aussi bénéficier de moyens financiers plus conséquents. Nous vous présentons aujourd’hui une version bêta relativement basique mais avec l’ambition de faire de ces petites annonces un nouveau service clé dans l’univers de Comme un camion. Une nouvelle brique dans notre vision à 360 dans la mode masculine : « découvrez – achetez – échangez ».

article petites annonces beta 2

On compte sur vous

Cette version bêta est actuellement accessible uniquement à vous qui connaissiez déjà Bob le liquidateur. Dans un premier temps, il n’y aura aucun lien vers ce service sur Comme un camion. Le but étant de traquer les bugs ensemble et d’avoir vos premiers retours afin d’améliorer cette version avant un lancement officiel. On s’est fixé pour objectif d’officialiser ce nouveau projet dans la deuxième quinzaine de février. Alors on compte vraiment sur vous pour nous faire part de vos premières impressions, de vos retours et de vos suggestions pour la suite de cette belle aventure !

1281 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  • Les arnaques des petites annonces

    par sur 21 juin 2019 - 0 Commentaires

    À l’heure où le nombre d’utilisateurs de nos petites annonces croît, il s’avère toujours utile de rappeler quelques règles et précautions d’usage. Il y réside toujours des risques et des dangers à ne pas sous-estimer. En effet, nous avons déjà … Continue reading